Dossier harcèlement : Le harcèlement, c’est quoi ? 2/5

Le harcèlement, c’est quoi ?

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.

Lorsqu’un enfant est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement.

Les 3 caractéristiques du harcèlement en milieu scolaire :

La violence : c’est un rapport de force et de domination entre un ou plusieurs élèves et une ou plusieurs victimes.
La répétitivité : il s’agit d’agressions qui se répètent régulièrement durant une longue période.
L’isolement de la victime : la victime est souvent isolée, plus petite, faible physiquement, et dans l’incapacité de se défendre.

un fléau mondial

Le 17 janvier 2017, l’UNESCO a dévoilé son rapport sur le harcèlement scolaire dans le monde. Et le constat est alarmant : plus de 200 millions d’enfants et d’adolescents en seraient victimes. 

Dans son rapport intitulé « Violence et harcèlement à l’école. Rapport sur la situation dans le monde »,  l’UNESCO analyse et répertorie les causes identifiées de ces violences mais informe également sur les solutions mises en place dans divers pays.

Infographie sur l'harcèlement scolaire dans le monde, produite par Respect mag à partir du rapport de l'UNESCO, publié le 17 janvier 2017.

qui concerne près d’un enfant sur 10 en france

En France, la parole se libère petit à petit, et notamment grâce aux efforts de Nora Fraisse, suite à la tragédie vécue par sa fille Marion, mais les chiffres sont encore effarants. 700.000 élèves seraient harcelés (chiffres du gouvernement publié l’an dernier) et selon plusieurs enquêtes, le harcèlement toucherait en primaire 12% des élèves, dont 5% de manière sévère, 10% au collège(7% de manière sévère), et 1,4% des lycéens.

 

Les différentes formes de harcèlement

Le harcèlement scolaire ne doit pas être réduit aux moqueries ou enfantillages. Si les violences physiques peuvent parfois être repérées grâce aux stigmates visibles qu’elles laissent ; les violences psychiques (insultes, brimades menaces verbales…) sont particulièrement perfides, car plus difficilement détectables.

Le harcèlement physique concerne 5,1% des élèves : coups, bagarres, vols et rackets, enfermement forcé, gestes déplacés… A noter que les «  jeux dangereux » comme les jeux d’évanouissement ou les jeux de défis peuvent également participer à une logique de harcèlement.

Le harcèlement psychique touche 8% des élèves. Qu’il soit verbal ou symbolique, le harcèlement moral se décline en trois types :
–       verbal (insultes, menaces, rumeurs)
–       émotionnel (humiliation, chantage, mise à l’écart)
–       sexuel (provocations sexuelles verbales, menaces de violences sexuelles)

Le cyber-harcèlement touche plus souvent les filles sur Internet, alors que les garçons se disent plus souvent victimes de harcèlement par téléphone portable. Les nouvelles technologies de communication sont autant de relais qui permettent aux insultes et menaces de continuer à atteindre la victime même à la maison. Le cyber-harcèlement peut prendre de multiples formes : intimidations, insultes, propagations de rumeurs en lignes…

harcelement-a-l-ecole

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sources :

respectmag.com/25131-savez-combien-millions-enfants-victimes-harcelement-scolaire

psychologies.com/Famille/Education/Scolarite/Articles-et-Dossiers/Harcelement-scolaire-le-reconnaitre-pour-mieux-le-combattre

Article précédent : Journée Nationale contre le harcèlement scolaire

Article suivant : Une relation triangulaire

Suivez et réagissez à notre dossier sur le harcèlement scolaire 1/5

9 novembre Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire

Dans le cadre de cette journée de sensibilisation, nous avons décidé de publier un dossier en plusieurs articles (dont plusieurs serons issus de sites tiers) afin de :

  • Rappeler que le harcèlement scolaire reste un fléau avec, en moyenne, 1 enfant sur 10 touché au cours de sa scolarité.
  • Donner des clés de lecture et d’accompagnement aux familles, aux victimes mais aussi aux bourreaux pour que les choses puissent changer.
  • Dire aussi que le harcèlement peut avoir des conséquences graves, voir très graves.
  • Mais aussi montrer qu’il est possible de s’en sortir et de soigner ses plaies.

Lire la suite

STARTUP FOR KIDS 2017 les 18, 19 et 20 novembre 2017

Startup For Kids revient avec sa troisième édition les 18, 19 et 20 novembre 2017 à 42, Paris 17ème. Au programme : un format toujours plus ludique et innovant, qui conviendra aussi bien aux petits qu’aux grands, mais aussi aux parents et au corps enseignant !

ATELIERS STARTUPS

Plus de 25 startups présentent leurs projets sous forme d’ateliers, un véritable espace ludique dans lequel enfants et parents pourront tester les produits centrés aussi bien sur la lecture, le français, l’histoire-géo, les langues, la programmation, les maths …. !

DÉCOUVRIR LE CODE

Les étudiants de 42, passionnés de programmation informatique et très impliqués dans la vie de leur école, conçoivent et animent des ateliers courtspour initier les visiteurs à la programmation sur les ordinateurs de l’école.

TABLES RONDES

Durant Startup For Kids, assistez à un cycle des conférences adaptées tant aux enseignants qu’aux parents centrées autour du numérique (état des lieu dans l’école, accompagnement des parents …) ou autour du plaisir d’apprendre, véritable raison d’être de Startup For Kids !
Portée par une superbe dynamique autour de l’apprentissage et du savoir, la 3ème Édition de Startups For Kids proposera comme les année précédentes une entrée gratuite et un programme spécialement pensé pour les enfants de 6 à 18 ans !
Le programme un peu plus en détail :
Ateliers et démonstrations par les startups spécialement sélectionnées par notre jury d’experts seront de la partie tout au long du salon !
De courtes conférences et tables rondes à destination de tous les visiteurs du salon (parents, enfants, enseignants, acteurs pédagogiques, curieux…) seront proposées sur deux jours !
  • le samedi 18 : Apprendre avec Youtube / Parentalité positive et numérique /  Quelle école pour mes enfants demain ? / Carte blanche à Bleu Blanc Zèbre
  • le lundi 20 :  Apprendre tout au long de la vie / What’s new in education ? /  Learning by doing / L’intelligence artificielle : une aide à la réussite scolaire
Un hackathon est organisé dimanche 19 : Le bâtiment intelligent est-il l’allié de l’écologie ? Pour les  de 9 à 15 ans ! Plus d’informations et inscriptions ici.

Avis aux enseignants ! Vous souhaitez organiser une visite gratuite avec votre classe le lundi 20 novembre ? Participez à la troisième édition de Startup For Kids !

Vous aurez l’opportunité de bénéficier d’un parcours sur mesure pour votre classe ! De quoi combler à la fois vos attentes, et celles de vos élèves !

 

Apprendre par cœur : 5 conseils pour guider votre enfant

PRIMAIRE : APPRENDRE UNE LEÇON

Apprendre par cœur une leçon est un exercice difficile. Cinq conseils pour guider au mieux votre enfant.

SE SOUVENIR DE CE QUE L’ENSEIGNANT A DIT EN CLASSE

Incitez votre enfant à se remémorer les circonstances dans lesquelles la leçon a été faite en classe. L’enseignant a-t-il montré une carte, une photo, un tableau ? A-t-il réalisé une expérience ? A-t-il fait écouter quelque chose ? Autre bon réflexe : même si le résumé à apprendre est écrit dans un cahier, demandez-lui d’ouvrir son manuel et de retrouver le chapitre. Objectif : que les documents qui ont servi pendant le cours à élaborer la leçon lui reviennent en mémoire.

VÉRIFIEZ SA COMPRÉHENSION DE LA LEÇON

On ne peut bien retenir que ce que l’on a vraiment compris. Demandez-lui de vous lire, à haute voix, le paragraphe à apprendre puis de vous l’expliquer avec ses mots. S’il n’y parvient pas, cherchez à lever les obstacles : servez-vous d’expressions simples et concrètes, raccourcissez les phrases, dessinez un schéma, montrez-lui un document du livre, rattachez la notion à acquérir à quelque chose de familier ou qu’il aurait appris précédemment.

FRACTIONNEZ SON APPRENTISSAGE

Mémoire et surcharge ne font pas bon ménage ! Si la leçon est scindée en plusieurs paragraphes, recommandez-lui d’apprendre paragraphe par paragraphe. À défaut, il est indispensable que vous procédiez vous-même à ce découpage en petits blocs, en structurant l’ensemble par des « premièrement », « deuxièmement », etc.

COMMENT MÉMORISE-T-IL LE MIEUX ?

Les enfants qui ont une mémoire visuelle auront plus de facilités à apprendre une leçon écrite. Aussi, il est souhaitable de trouver avec son enfant la meilleure façon de lui faire apprendre par cœur. Certains apprennent en bougeant (mémoire kinesthésique), d’autres ont une mémoire auditive, il est donc primordial pour eux qu’ils soient attentifs en cours. D’autres enfin apprennent mieux s’ils recopient plusieurs fois un mot ou une phrase…

ENCOURAGEZ-LE À RÉVISER

On n’ancre pas une leçon dans sa mémoire par un apprentissage unique : il faudra que votre enfant la revoie à plusieurs reprises. D’où la nécessité qu’il ne s’y prenne pas au dernier moment !

 

Retrouvez toutes les Fiches Méthodologiques de l’APEL.fr